On luttera tant qu’il le faudra !

“On luttera tant qu’il le faudra…

Via ce slogan de campagne militante, le Planning annonce la couleur : à l’instar des luttes pour l’accès à la contraception et au droit à l’avortement où il est question d’exercer un contrôle sur le corps des femmes, les revendications du Planning sont non négociables. En effet, le droit actuel est discriminatoire à l’égard des couples lesbiens et des femmes célibataires. La situation actuelle présente de nombreux risques : sanitaires et économiques pour les milliers de femmes ayant recours à la PMA à l’étranger, et juridiques pour les médecins puisqu’ils et elles sont régulièrement sollicité.e.s sur cette question, comme l’a dernièrement souligné le HCE.

…Pour être libres de nos choix !”

Loin d’être une question éthique, l’ouverture de la PMA à toutes les femmes, quel que soit leur situation (célibataire, en couple hétéro, en couple lesbien) est plutôt une question d’égalité et de justice. Elle s’inscrit dans un continuum de droits sexuels fondamentaux, qui permet aux femmes de décider librement si, quand, comment et avec qui avoir un enfant.

En tant que mouvement féministe mais aussi en tant que mouvement d’éducation populaire, à l’écoute de la parole qui émerge des situations concrètes vécues par les femmes, le Planning réclame  l’ouverture de la PMA à toutes les femmes dans l’immédiat et réaffirme avec force qu’il luttera tant qu’il le faudra pour que chaque personne puisse disposer librement de son corps.