La contraception n’a pas toujours été une évidence. Malgré les avancées sur la place des femmes, les représentations alliant “sexualité” et “maternité” continuent de peser. Le droit au plaisir sans procréation n’est toujours pas vraiment acquis. Cela explique les résistances sociales actuelles pour l’accès à la contraception comme à l’avortement. Toute personne a droit à une information globale qui lui permet de s’approprier la démarche contraceptive et de choisir la méthode qui lui convient le mieux en fonction de sa situation personnelle, sociale et relationnelle pour vivre une sexualité épanouie.

Revenir