« Aimer les stimulations anales rend GAY »

FAUX. Tous les hommes, homos ou hétéros, ont une prostate. C’est une glande de la taille d’une noix qui fait partie du système reproducteur masculin. Les hommes peuvent atteindre l’orgasme par un rapport sexuel anal, ou par simple stimulation de la prostate. Cela n’indique absolument rien quant à son orientation sexuelle.

Il n’existe pas une sexualité « naturelle » mais des sexualités ! La sexualité est imprégnée de normes sociales, plaçant les relations hétérosexuelles comme LA norme à suivre. Les représentations autour de la sexualité, principalement véhiculées par des images et des discours à la télévision, au cinéma, dans les publicités ou la pornographie perpétuent les assignations fortes faites aux femmes et aux hommes depuis leur plus jeune âge, en matière de sexualité et de relations amoureuses, qui s’appuient sur l’inégalité entre les femmes et les hommes. Les sexualités doivent être prises en compte comme un droit fondamental avec la possibilité pour chacun.e de parler de plaisir, de désir et de vivre une sexualité épanouie dans le respect de l’autre. Caresses, baisers, stimulations, positions… et tout ce que peut suggérer l’imagination. C’est ce qu’on appelle les « pratiques » sexuelles. Quelles qu’elles soient, elles sont avant tout le fruit d’un désir, d’une excitation, d’une complicité et d’un consentement des partenaires.

Revenir